HOME       VOLUNTEER OVERSEAS       BLOGS

Wednesday, November 26, 2014

Bobo and a home visit!

This week’s blog is written by Heather and Tango because Heather went to Bobo and will tell us a bit about that and Tango and the rest of the team did not.  

Heather: I spent the weekend in Bobo with six other of the volunteers. Bobo-Dioulasso is the second largest city in Burkina Faso after Ouagadougou. It was really great to see and experience a new city. We took a 5 hour bus journey over to Bobo and spent the afternoon wandering around the city and getting a feel for it. Being smaller than Ouaga and more contained meant we could get to most places we wanted to go on foot. We managed to see quite a lot of Bobo’s sites over the weekend, including the unique Grand Mosque, the Old Town, the grand marché and the sacred catfish pools whilst still leaving time for just absorbing a little of the city itself. Bobo is in many respects very similar to Ouaga but due to a slightly different rainfall it completely changes the aesthetics. Everything is much greener and a little cooler, but the Burkinabé friendliness remains the same wherever you are in Burkina Faso. 
 
Tango: The rest of the team participated in home more visits! This weekend we visited Monique's house which was fantastic. Visiting someone's home gives you a unique insight into their character-it was definitely a highlight. We drove to Monique's house, by we, I mean Arouna our International Service taxi man without whom we'd be useless, drove us. Alice brought a lovely home cooked British dish as part of our cultural exchange. As we traveled to Monique's we realised just how far she has to travel to come into work which shows an astonishing amount of commitment to Tigoung Nonma. We arrived (after getting lost/driving around in circles because of Alice's directions.....or lack thereof) and instantly felt at home. We met Monique's sisters, her brother, her nieces and her neighbours! Monique told us a bit about the area 'Kala Zourgho' and the surrounding area. Alice then got the opportunity to learn how to make Toe the Burkinabé staple. Toe is made by boiling water and flour then beating it until it forms a thick paste or jelly. There was some misunderstanding as to whether the learning process should be a practical lesson in which Alice cooked the toe herself or a theory based lesson where she learned about the process as a prelude to the practical. It was decided theory was best (lest she burned the house down and killed us all....first impressions and all that). We then sat down and had a lovely meal together. It was nice to eat together, to see Monique in her natural environment, to listen to her stories and find out what she does when she is not at work. A definite eye opener to the adage is that there is always more to the person than meets the eye. It was a lovely weekend all around.

To add to the positive mood in the camp we have a very exciting week ahead; by exciting read busy but we’re looking forward to it. We have an open day coming up, a Christmas market to prepare for, and ‘Festigrille’ a grilled meat festival in support of our partner organisation djigui espoir. Tune in to next week’s blog to see how this all comes together.


Le blog de cette semaine est écrit par Heather et Tango parce que Heather a été à Bobo et elle parlera un peu de son voyage et Tango parlera de l’activité menée par l’équipe puisqu’elle est restée à Ouaga.

Heather : J’ai passé mon weekend à Bobo avec six autres volontaires. Bobo-Dioulasso est la deuxième grande ville du Burkina Faso après Ouagadougou. C’était vraiment intéressent de voir une nouvelle ville. Le voyage a duré cinq heures de route et nous avons passé l’après-midi à nous imprégner de l’atmosphère de la ville. Etant donné que Bobo est moins grand que Ouaga et concentré, on peut visiter la majorité des axes à pied. Nous nous sommes organisés de sorte à pouvoir visiter les différents sites particulièrement la grande mosquée et le plus vieux quartier, Dioulassoba, le grand marché ainsi que les silures sacrés tout en ayant eu un peu de temps d’apprécier la ville. Bobo a beaucoup de similarité avec Ouaga mais la pluviométrie donne complètement un autre regard au paysage. Il y’a beaucoup de verdure et un peu de fraicheur, mais la gentillesse des Burkinabés demeure la même où que vous soyez au Burkina.

Tango : La majorité d’entre nous n’a pas été à Bobo, nous avons plutôt eut l’opportunité de plus participer aux visites familiales ! Ce weekend nous avons rendu visite à Monique ce qui fut fantastique. Rendre visite aux gens te donne l’opportunité de mieux comprendre qui ils sont, cela te donne une compréhension précise de leur caractère, c’était franchement soulageant. Nous nous sommes rendu chez Monique grâce à Harouna, le conducteur de taxi de notre ONG « International Service » qui nous a été très utile puisque sans lui nous serions inefficaces. Alice a apporté un très bon plat Britannique qui est une partie des échanges culturels. Comme nous avons effectué le déplacement chez Monique nous avons réalisé qu’elle parcourt une longue distance pour venir au travail ce qui montre sa détermination et son attachement à Tigoung Nonma. Nous sommes arrivé (après s’être perdu/en tournant en rond à cause des indications de Alice) et subitement nous sommes arrivé. Nous avons rencontré la sœur de Monique, son frère, ses nièces et ses voisins ! Monique nous a un peu parlé du quartier ‘Kala Zorgho’, le nom, ses origines et le quartier de façon générale. Alice a alors eu l’opportunité d’apprendre à faire le tôt. Il y’avait une incompréhension quant au processus d’apprentissage qui devrait être des leçons pratiques dans les quelles Alice va préparer elle-même ou des leçons théoriques de base ou elle a appris le processus comme un prélude à la pratique. Il a été décidé que la théorie était la meilleure (cela évitera quelle brule la maison et nous tuer tous….c’était la première impression). Nous nous sommes donc assis et mangé un bon repas ensemble. C’était très bien de nous assoir ensemble et voir Monique dans son environnement naturel, écouter son histoire et savoir ce qu'elle fait avec son temps libre.


Pour ajouter à la bonne humeur nous avons une semaine bien chargée à venir que nous attendons avec impatience. Nous avons une Journée Portes Ouvertes à preparer, un Marché de Noel, et Festigrille, le festival de la grillade pendant lequel nous allons aider notre organisation partenaire Djigui Espoir.  Nous vous invitons à lire notre blog la semaine prochaine pour voir notre progrès ! 

No comments:

Post a Comment