HOME       VOLUNTEER OVERSEAS       BLOGS

Friday, January 23, 2015

BLOG 1 : Arrivée des volontaires, semaine d’induction, et début du travail.


Les volontaires internationaux de la cohorte 11 sont arrivés au Burkina le samedi 10 Janvier 2015 à 23h55. Mais avant que ceux-ci n’arrivent au « Pays des Hommes intègres », un comité d’accueil s’était déjà mis en place à l’aéroport. Il était composé des volontaires nationaux nouvellement recrutés et leurs Team Leaders. Après plus d’une demi-heure d’attente, le moment était enfin venu pour les volontaires de différentes nationalités, de se rencontrer pour la première fois. C’était un moment plein d’émotion, mais vue l’heure tardive, il fallait commencer à embarquer les bagages sans tarder. Le comité d’accueil s’était organisé pour identifier tous les bagages afin d’éviter toute perte. Après cela, il fallait organiser le transport jusqu’aux lieux d’hébergement, au nombre de trois. Les Team Leader se sont assurés que chaque volontaire disposait d’une chambre. Et enfin, après de longues heures de vol sans un bon sommeil, les volontaires britanniques pouvaient enfin bien se reposer. Il était 2 Heures du matin heure locale. Il leur fallait bien profiter du lendemain Dimanche avant le début de la semaine d’induction, un autre programme chargé. Les volontaires ont ainsi passé toute la semaine d’induction dans leurs hôtels avant de rejoindre leurs familles d’accueil Samedi 17 Janvier. Grâce à cette nouvelle expérience il y  a une véritable interaction culturelle dont les volontaires pourront profiter pour les trois mois à venir.
 
La semaine d’induction se voulait très interactive et avait pour but de réunir les volontaires nationaux et britanniques afin de leur permettre de réussir leur placement de même que de favoriser leur rencontre avec les différentes associations des personnes en situation de handicap.
Le contact entre les deux cultures s’est fait de façon immédiate et naturelle voire admirable car l’enthousiasme était synallagmatique. La langue n’a été en aucun cas une barrière pour la collaboration entre les volontaires même si tout le monde ne se comprenait pas totalement.
Cette semaine d’inclusion a été très courte pour les uns les autres,  elle a été très intéressante et enrichissante.  Nous retiendrons la visite du musée de « Manéga » qui a été mémorable pour nous car elle nous a permis de découvrir la culture africaine en général et particulièrement celle burkinabè.
C’est avec un pincement au cœur que l’on s’est séparé le vendredi afin que tout le monde rejoigne son projet respectif. 

Ainsi, c’est au bout de la 2ème semaine de notre placement que nous commençons enfin à travailler sur nos projets respectifs.  Plus précisément à Tigoung Nonma, notre journée de Lundi se démarre avec 2 choses essentielles : un café au maquis voisin suivi d’une séance d’étirement. L’esprit de groupe est mis en marche, les esprits sont éveillés, le travail peut donc commencer.  Nous commençons par apprendre l’histoire de TN : sa fondation, son but, ses ambitions. Cette séance d’introduction est suivie par la rencontre de la communauté locale, avec en tête Madame Savadogo, la coordinatrice de TN, qui nous introduit un par un aux membres du quartier de Gounghin, la communauté locale. Une fois de retour au bureau, le règlement intérieur est élaborée par les volontaires. Les diverses formes de coopération collective sont mises en avant dans le règlement, ainsi que le besoin d’adhérer a un comportement positif afin de contribuer au bien-être du projet durant ces 9 prochaines semaines.

Les journées de mardi et mercredi ont été les plus essentielles : celles de l’élaboration des stratégies concernant le marketing et la mobilisation des ressources de la coopérative. Divisée en plusieurs sections (Training, awareness raising, resource development, catering service, marketing), nous élaborons chaque section minutieusement, permettant d’aboutir à une stratégie au bout des 2 jours. La participation des uns et des autres se fait dans la bonne humeur, tout en ayant nos idées retranscrites sur papier afin de garder une structure organisée. Maintenant fini, nous nous sentons prêt à travailler et à atteindre les objectifs.

So, cohort 11’s volunteers arrived from the UK on Saturday 10th January. Prior even to the volunteer’s arrival to the “country of honest men” a reception had already assembled at the airport; national vols, new recrutes and their team Leaders. After a bit of a wait, finally the brits arrived and we all met for the first time. It was an exciting moment but as it was late we needed to quickly load the new arrivals’ luggage onto the buses without delay. The welcoming party had organised itself, ready to mark and identify all the luggage to avoid loss. Three buses were there ready to take the volunteers to their accommodation. The team leaders made sure the volunteers each had a room to sleep in. Finally, by 2 am and after a long flight without much sleep, the British volunteers could relax. Making the most of Sunday was important before starting the induction week’s busy schedule! All Brits spent one week in their hotels before moving in with the host families on Saturday 17th January. Thanks to this new aspect of the programme there is a real cultural exchange to be had which the volunteers will be able to benefit from over the next three months.

The aim of the induction week was to create cohesion between national and british volunteers and for them to meet the partner associations of people with different disabilities, in order for cohort 11 to be a successful one.  

There was positive, natural interaction between the two cultures almost immediately which was great to see as all concerned were enthusiastic. Although not everyone shared the same language, this didn’t prevent good team work between the volunteers, even if there were some misunderstandings.
It seemed a short week, but very interesting all the same! We visited the museum “Manéga” which was memorable and it allowed everyone to learn a bit about African and Burkinabé culture.

And so, not without a little heartache on Friday, the induction week was over, the volunteers separated and the Brits went into their host homes.

We finally started work on our respective projects at the start of our second week on placement. More precisely at Tigoung Nonma, we began the week with two essential things: a café at the neighbouring maquis followed by some morning stretches to prepare for work. With group spirit functioning and everyone awake work could now start. First we learnt about the history of TN: its foundations, ambitions and partners. We then introduced the new volunteers to the local community with Zoenabou leading the way. Once back at the office, the volunteers came up with some rules for work. The different ways to successfully work in a team were discussed and the need to maintain a positive working attitude too, in order to contribute to the development of the project during this next 9 weeks. 

Tuesday and Wednesday were perhaps the most productive. We elaborated on  strategies for the following in detail: training, awareness raising, resource development, catering service, marketing. Everyone participated well and in good spirits while we brainstormed on A3 paper to keep everything organised. After lots of planning we now feel ready to start! 
                                                                                   

No comments:

Post a Comment