HOME       VOLUNTEER OVERSEAS       BLOGS

Monday, February 2, 2015

Evaluation and comedy festival :)



Dans l’ensemble, cette semaine du 26-31 fut assez mouvementé. 

On a débuté la semaine avec les mises à jour de nos réseaux sociaux. Par la suite nous avons été évalués sur 3 jours par Moogre Training Center sous le couvert d’I.S/ICS. L’évaluation s’est portée sur les notions ‘Union’ et ‘Association, très important selon les évaluateurs. Les jours d’évaluation ont réuni une vingtaine d’artisans, avec qui nous avons longuement échangé et  débattu sur les questions posée.  Dans une ambiance bon-enfant, les partenaires se sont engagés sur des sujets concernant les problèmes rencontrés par la coopérative; les solutions potentielles ; et surtout l’initiation à l’auto-évaluation. Les questions principales peuvent être résume par :

Depuis quand existons-nous ?
Quelles ont été les motivations de notre union ? 
Qu’avons-nous réalise de concret, de durable?
Quels ont été les obstacles ?
Que reste-t-il à faire ?
Comment y parvenir ?

Il sera relevé au cours de cette auto-évaluation que TN pourrait mieux fonctionner avec une séparation plus distincte entre la coopérative et l’association. 3 jours un peu épuisants mais du moins très instructif et intéressant. Durant cet exercice les membres étaient en mesure de mettre en avant leurs difficultés rencontrées, pour ensuite apporter des solutions pour le bon fonctionnement de Tigoung Nonma.

Pendant les 2 jours qui suivirent l’évaluation, vendredi et samedi, nous avons participé au ‘festival de l’humour et du rire’ organise par la fédération du CARTEL, une structure récréative et théâtrale voisine. Apres avoir monté notre stand, nous avons proposé des plats (Aloco, Frites, Brochettes), des boissons, ainsi qu’une visite guidée de notre boutique aux clients. Avec une autre association œuvrant dans le handicap, Allah daari, nous avons fait  un sketch de 10 minutes sur scène, pour sensibiliser le public sur les droits des personnes en situation de handicap. Le monologue de Leoni, clôturant notre pièce, fut fort en émotion. Ce n’était pas seulement une jeune femme qui s’exprimait sur scène, mais l’histoire d’un combat sociétal et les ambitions de toute une communauté.

Nous avons eu le droit à la présence et au soutien des autres volontaires I.S, qui ont, il faut le dire, dévalisé notre stock de Brakina et Beaufort ! Que du bonheur pendant ces 2 jours !

So overall, this last week has been a busy one.

We started the week by updating social media and our various internet profiles. On Tuesday, Wednesday and Thursday we had an external trainer come in who lead a ‘self-evaluation’ workshop for TN members and volunteers. The trainer highlighted the definitions and importance of both ‘Union’ and ‘Association’ and between 20 and 30 artisans attended with whom we discussed and debated the questions posed.  In a relaxed atmosphere, the partners embarked upon subjects such as the problems faced by the co-operative, potential solutions and above all introducing this kind of self-evaluation as a tool.  The main questions were as follows:

When was Tigoung Nonma first created?   
What were the motivations behind Tigoung Nonma’s union?
What has Tigoung Nonma achieved that is concrete and sustainable?
What have been the main obstacles Tigoung Nonma has faced?
What needs to be done next?
How can we achieve this?

After an engaging and useful three days, the evaluators concluded that Tigoung Nonma would benefit from creating a clearer divide between the co-operative and the association. It was a good exercise and everyone was able to voice their concerns and think of practical ways for Tigoung Nonma to move forward.

On Friday and Saturday we participated in the festival ‘International laughter nights’ organised by ‘Le Cartel’ the local theatre and arts organisation. After having set up the stand and marquee, the catering service sold aloco, chips, brochettes and drinks. We also guided visitors around the boutique. Working with ‘Allah daari’ an association that works with the visually impaired or people who cannot see, some members and volunteers came up with a sketch which they presented to festival goers, on the rights of disabled people. Despite a couple of technical hitches, it went down well. Léonie’s monologue which closed the piece was brilliant- heartfelt, indignant and moving.  Not only was it a young woman, expressing herself on stage, but expressing the story of a social battle and the ambitions of a whole community.

Finally, we were lucky enough to have had the support of many other I.S volunteers, who, it must be said ‘drank the bar dry’ of our Brakina and Beaufort stock. What a great couple of days!



 

No comments:

Post a Comment