HOME       VOLUNTEER OVERSEAS       BLOGS

Friday, May 15, 2015

Awareness raising 2 - Lycee Carrefour du Savoir


FR :

Le mardi 12 mai 2014, nous avons tenu notre deuxième session de sensibilisation dans les écoles, au sein de l’établissement privé le CARREFOUR DU SAVOIR. C’est une école privée d’enseignement général comptant 5 centaines d’élèves inscrits de la sixième à la troisième.

En effet, quelques jours auparavant, nous avions pu rencontrer le directeur dudit établissement pour lui adresser notre désir de mener cette activité dans son établissement. Il avait été ravi et nous avait rassurés de son soutien et de la participation massive de ses élèves.

Nous nous sommes retrouvés à 8h au siège de Tigoung Nonma  pour nous préparer en conséquence. Il s’agissait de rassembler le matériel nécessaire pour l’activité et de les transporter à l’école. Une fois prêts nous nous sommes rendus à pieds l’école étant à juste quelques centaines de mètre de TN.  Nous avons accusé un léger retard qui a entrainé que certains élèves sont rentrés chez eux parce que les cours sont finis dans la majeure partie des établissements. Toutefois  nous avons enregistré près de 80 élèves comme ayant participé effectivement à l’activité.

Comme nous l’avons fait pour la première session de sensibilisation, cette activité s’est déroulée en trois étapes essentielles à savoir une présentation ou échange sur la question du handicap, une exposition de quelques œuvres de la  boutique T N et des jeux pratiques ou jeux d’éveil de conscience.

Mais avant que nous n’entamions la présentation, notre Team Leader a assuré une présentation portant sur l’ONG International Service, le programme ICS et l’association TN. Cela a permis aux élèves de mieux nous connaitre et de mieux comprendre ce pourquoi nous nous sommes présenté à eux pour l’activité.

Apres cela la présentation pouvait commencer. Il s’agissait d’un échange formel autour d’un questionnaire portant sur le handicap, sa définition, les différents types de handicap, les causes et les conséquences du handicap. Les élèves y ont affiché un intérêt manifeste vu la richesse des interventions et la force de la participation. Cela a permis aux élèves de mieux comprendre le handicap et de jeter désormais un autre regard, celui des plus compatissants, envers les personnes en situation de handicap. Les élèves qui ont le plus participé ont été récompensés à travers quelques petits bonbons.

Après la phase de présentation nous avons procédé avec les participants à la visite du stand d’exposition. A travers cette exposition les élèves ont pu voir les merveilles que les artisans burkinabé pouvaient créer d’une part et d’autres part de comprendre que les personnes en situation de handicap sont des personnes comme eux et qu’ils sont à mesure de réaliser beaucoup de choses au même titre qu’un homme normal et peut être même plus. L’émerveillement se lisait sur leur visage. Le directeur de l’école lui-même n’a pas pu résister qu’il a voulu obtenir un souvenir en payant une œuvre.

Pour clore cette activité les élevés ont eu l’occasion de tester les différents jeux d’éveil de conscience qui les mettaient dans la peau d’une personne en situation de handicap. Cela avait pour objectif d’attirer leur attention sur la difficulté que représente le handicap pour une personne qui est dans cette situation. Ils ont tous promis dès lors d’accorder plus d’attention aux personnes en situation de handicap et surtout d’êtres des ambassadeurs et défenseurs des droits des personnes en situation de handicap .

EN:

Tuesday, May 12, 2014, we held our second outreach in schools session, at the private school CARREFOUR DU SAVOIR. This is a private school of general education with 500 students from sixth form to third form.

A few days ago we had the opportunity to meet the director of the school; we explained the work that TN does and expressed our interested in holding our awareness raising there. He was delighted and assured us of his support as well as the participation of the school’s students.

We met at 8 am at the Tigoung Nonma headquarters to prepare accordingly, collecting the equipment necessary for the activity and transport it to school. Once ready we walked to the school, just a few hundred meters from TN. We were slightly late, due to difficulties in sourcing the equipment, which meant some students had gone home because lessons have finished in most institutions at this time of year. However we counted almost 80 students who actually participated in the activity.

As we did for the first outreach session, the activities took place in three main stages: a presentation and discussion on the issue of disability, an exhibition of some products from the TN shop, and games raising awareness of living with disabilities.

But before we embarked on the presentation, our Team Leader provided a presentation on the NGO International Service, the ICS program and TN association. This enabled students to better understand why we present to them.

After this, our presentation could begin. It was a formal exchange around a questionnaire about disability, its definition, the different types of disability, as well as the causes and consequences of disability. The students showed a clear interest in the power of participation and differences an individual can make through support and awareness. This enabled students to better understand disability and through seeing a different perspective – so in the future they might be more compassionate towards people with disabilities. Students who participated most were rewarded with sweets.

After the presentation phase we proceeded with the students to visit the exhibition stand. Through this exhibition the students could see the wonders that the Burkinabe craftsmen could create on the one hand and, on the other hand, to understand that people with disabilities are not so different to them; that they are able to achieve much the same as a normal man and maybe more. The wonder was visible on their faces. The director of the school himself could not resist, he was eager to buy a souvenir.

To finish the students took part in physical games to give them a hands-on experience of some of the challenges people with disabilities face, and that are intended to draw attention to these situations. They all promised therefore to pay more attention to people with disabilities and especially to act as ambassadors and advocates for people with disabilities.

 

 

No comments:

Post a Comment